header-area-background-wrapper
Menu
site-banner
center-left-menu

Comment ça fonctionne ?

Vidéo de 1 min.
center-right-menu

Panama City leader de la région d'après une enquête menée par la Banque Mondiale auprès des entreprises

17 December 2014
La capitale du Panama a pris la tête du premier classement « Doing Business » de la Banque mondiale pour l'Amérique centrale et la République dominicaine, tandis que Choluteca au Honduras, une plaque tournante en matière de transport, figurait au trente-deuxième et dernier rang des villes et ports.
 
Forte de la croissance économique la plus rapide d'Amérique latine et grâce son efficacité en terme de démarches administratives, Panama City a surclassé ses voisins dans le domaine de la facilité à créer une entreprise et figure parmi les meilleurs en matière de transfert de propriété, selon le rapport publié aujourd'hui à Guatemala City. « Aucune ville n'a obtenu un bon score dans tous les indicateurs », a déclaré Oscar Calvo-Gonzalez, responsable du programme Amérique centrale pour la Banque Mondiale. « Toutes ces villes sont en retrait dans l'un de ces indicateurs. »
 
San José au Costa Rica et Guatemala City sont respectivement aux deuxième et troisième rangs, dans ce rapport. San José a terminé facile première en matière de transfert de propriété, une catégorie dans laquelle Leon, au Nicaragua, figurait au dernier rang. Leon occupait la tête en matière de facilité à obtenir un permis de construire. La Banque Mondiale, dont le siège se trouve à Washington, a exhorté les pays à mettre en œuvre davantage de procédures en ligne afin d'en améliorer l'efficacité et de simplifier les démarches administratives lors des demandes de permis de construire. La reprise aux États-Unis permet à l'économie en Amérique centrale et en République dominicaine de croître d'environ 3 pour cent cette année, soit, plus que les 1,3 pour cent prévus pour l'Amérique latine et les Caraïbes, si l'on en croit un rapport du Fonds Monétaire International datant du mois d'octobre. La croissance a été ralentie par l'épidémie de rouille du caféier, une maladie qui touche la région, a indiqué le FMI.
 
www.bloomberg.com

Abonnez-vous à notre lettre d’information

Partagez cette nouvelle via: