dismiss-alert
header-area-background-wrapper
Menu
site-banner
center-left-menu

Comment ça fonctionne ?

Vidéo de 1 min.
center-right-menu
Cet article a été automatiquement traduit de l'anglais pour votre convenance. Si vous souhaitez lire l'article original en anglais, veuillez suivre ce lien.

Bonne nouvelle pour 11 juridictions à faible taux d'imposition

5 August 2019
Dans une bonne nouvelle sur les changements fiscaux mondiaux en juillet, l'OCDE a publié son dernier rapport sur les pratiques fiscales dommageables et a trouvé peu de sujets de préoccupation. Il a constaté que 11 des 12 pays présents sur la liste des juridictions à faible taux d'imposition se conformaient désormais à sa législation sur les «activités substantielles». Cela signifie que pour ces 11 pays, leurs mesures fiscales sont officiellement considérées comme non dommageables.

Expliquer les normes des activités substantielles de l'OCDE

L'OCDE a publié sa Norme sur les activités substantielles en novembre 2018 pour les pays où aucune taxe n'est perçue ou où la taxe est très faible. Il appartenait ensuite aux 12 pays figurant sur la liste des pratiques fiscales dommageables de s'assurer qu'ils respectaient ces nouvelles réglementations avant le début de 2019.

La plupart ont fait adopter la législation avant la fin de 2018, bien que certains aient traité les modifications finales au cours du premier semestre de 2019.

Pour répondre à l'OCDE et à ses exigences, certaines activités du secteur des entreprises hautement mobiles étaient nécessaires pour garantir que la génération de revenus de base se déroule dans la juridiction où elle est située. D'autres mesures exigeaient que l'activité emploie du personnel qualifié.

Quelles sont les 12 juridictions? Qui n'est pas encore conforme?

11 des 12 juridictions qui figuraient sur la liste se sont maintenant conformées. Ce sont: Guernesey, Ile de Man, Jersey en Europe du Nord, Anguilla; les Bahamas, les îles Turques et Caïques, la Barbade, les Bermudes, les îles Vierges britanniques, les îles Caïmans, tous en Amérique centrale et dans les Caraïbes. Au Moyen-Orient, Bahreïn constitue le 11e.

Le dernier pays sur la liste est les Émirats arabes unis. La seule raison pour laquelle il ne s’est pas encore pleinement conformé, ce sont les points techniques législatifs. L'OCDE indique que la loi est actuellement en cours de modification et s'attend à son retrait de la liste sous peu.

Mesures 2020 en place

À partir de l'année prochaine, le Forum de l'OCDE commencera à surveiller l'efficacité des cadres législatifs des juridictions afin d'assurer une conformité continue et continue.

Enfin, le rapport de l'OCDE a étudié les mesures dites «fiscales préférentielles» dans ces juridictions qui pourraient s'avérer dommageables ailleurs. La plupart des mesures considérées comme potentiellement préjudiciables ont été soit abolies, modifiées ou n'ont jamais été opérationnelles dans la pratique. L'OCDE a également examiné d'autres mesures et a constaté qu'elles n'étaient pas nuisibles comme on le croyait initialement.

Dans un seul cas, ces mesures ont été mises en évidence comme étant réellement nuisibles. C'était la zone de développement que gère le pays jordanien. 21 autres juridictions ont été placées dans le système d'examen de l'OCDE.

Abonnez-vous à notre lettre d’information

Partagez cette nouvelle via:

 

Stars