dismiss-alert
header-area-background-wrapper
Menu
site-banner
center-left-menu

Comment ça fonctionne ?

Vidéo de 1 min.
center-right-menu
Cet article a été automatiquement traduit de l'anglais pour votre convenance. Si vous souhaitez lire l'article original en anglais, veuillez suivre ce lien.

Des changements majeurs se produisent à Maurice

10 September 2018
Entrée en vigueur le 31 juillet 2018, la loi sur les finances (dispositions diverses) a adopté plusieurs modifications majeures de la législation qui auront un impact sur le régime des sociétés commerciales mondiales de Maurice. La FSC mauricienne (Financial Services Commission) n'a pas encore publié de modifications pertinentes à ses directives qui devraient clarifier davantage les dispositions de la loi.

En bref, les deux principaux changements apportés à la loi sont:
  1. 1. Changement de nom du régime GBC1 en GBC et introduction de nouvelles exigences en matière de substances pour les GBC
  2. 2. Abolir le régime GBC2 et le remplacer par un «régime d'entreprise autorisé»

Ces changements ne sont pas immédiats et s'appliqueront au 1er janvier 2019.

Plus de détails sur l'abolition de GBC2

Parallèlement au changement de nom de GBC1 en GBC et à la suppression de GBC2, le 1er janvier verra également la création d'un nouveau type d'entreprise. Connue sous le nom de «société autorisée». De plus, la licence GBL1 sera connue sous le nom de licence GBL.

Les entreprises existantes opérant à la fois sous GBC1 et GBC2 enregistrées avant le 1er janvier 2019 pourront continuer avec leurs dispositions existantes, mais la date à laquelle elles doivent changer dépend du moment où la licence a été délivrée.

  • Les licences délivrées à partir du 16 octobre 2017 ne pourront continuer en vertu de la loi sur les services financiers de 2008 que jusqu'au 31 décembre 2018
  • Les licences délivrées avant le 16 octobre 2017 pourront continuer en vertu de la loi de 2007 sur les services financiers jusqu'au 30 juin 2021


Après ces dates respectives, toutes les licences GBC2 expireront et toutes les entreprises, quel que soit le moment où elles ont obtenu leur licence initiale, sont tenues de se conformer aux nouvelles règles énoncées dans les exigences des sociétés autorisées.

Plus de détails sur les critères de l'entreprise autorisée

  1. 1. Qu'est-ce qu'une entreprise autorisée?

    Il s'agit essentiellement d'une entreprise qui mène ou vise à mener ses opérations commerciales (et sa gestion efficace) en dehors de Maurice. Il existe d'autres critères définis dans les règles actuelles du FSC.
  2. 2. Intérêt bénéficiaire, contrôle et participation

    La plupart des actions, droits de vote et autres intérêts bénéficiaires dans le fonctionnement de la société doivent être détenus par une ou plusieurs personnes qui ne sont pas citoyens de Maurice.
  3. 3. Exigences d'un agent enregistré

    Les entreprises autorisées doivent avoir un agent enregistré en permanence à Maurice. Il doit s'agir d'une société de gestion et ses responsabilités doivent inclure les procès-verbaux du conseil d'administration, les résolutions de l'entreprise, la tenue de registres et l'archivage des autres transactions, ainsi que tout ce qui est exigé du FSC.
  4. 4. Autorisation

    Doit être recherché auprès d'une société de gestion mauricienne et auprès du FSC qui l'autorisera.
  5. 5. Fiscalité et société autorisée

    Le FSC considère les entreprises autorisées comme «non-résidentes» pour obtenir les avantages fiscaux. Cela signifie qu'ils sont exonérés de l'impôt sur le revenu à Maurice. La société autorisée est cependant légalement tenue de soumettre une déclaration de revenus à la Mauritius Revenue Authority. Le délai pour ce faire est de six mois après la fin de l'année.


Quelles sont les nouvelles règles GBC?

Le point le plus important à retenir ici est que l'article 71 de la Loi sur les services financiers est maintenant abrogé. Une nouvelle section a pris sa place. Voici un résumé des changements:

  • Il est nécessaire que la personne qui détiendra la plupart des actions, des droits de vote et des droits légaux, ou d'autres méthodes d'intérêt bénéficiaire, ne soit pas un citoyen mauricien.
  • La plupart des activités de la GBC devraient être exécutées et menées en dehors de Maurice tandis que le pays doit rester son principal lieu d'opération (génération de revenus et activités)
  • Le GBC est tenu d'employer un nombre raisonnable de personnes possédant les qualifications appropriées pour mener à bien ses activités principales - directement ou indirectement
  • Une dépense minimale est requise pour un GBC, directement proportionnelle à son niveau d'activité
  • C'est un délit de fonctionner sans GBL. L'amende pour une telle infraction peut aller jusqu'à un million de roupies mauriciennes.


Explication des GBC et des nouveaux détails fiscaux

Auparavant, les entreprises en possession d'une GBL de catégorie 1 étaient tenues de payer un impôt sur le revenu de 15% sur le revenu imposable, payable à Maurice. Cependant, ces sociétés avaient également droit à un crédit d'impôt appelé crédit pour impôt étranger. Cela équivaut à 80% de l'impôt payé dans un pays étranger.

Cela sera supprimé à partir du 1er janvier 2019 avec les autres changements. À sa place, il y aura une exemption de 80% contre les types de revenus suivants tant que le GBC est éligible sur la base de critères:

  • Dividendes mais sous réserve du montant non autorisé à titre de déduction dans un pays étranger
  • Intérêts gagnés de sources étrangères
  • Lorsqu'un profit est attribué à la création d'une entreprise dans un pays étranger
  • Lorsque les revenus de sources étrangères proviennent d'un fonds dit fermé, d'un «placement collectif» ou d'un CIS, d'un administrateur ou d'un gestionnaire de CIS, ou d'un conseiller financier. Aussi, celui des gestionnaires d'actifs avec licence FSC
  • Entreprises dont l'activité principale est la location d'aéronefs et le transport maritime

Abonnez-vous à notre lettre d’information

Partagez cette nouvelle via:

 

Stars