dismiss-alert
header-area-background-wrapper
Menu
site-banner
center-left-menu

Comment ça fonctionne ?

Vidéo de 1 min.
center-right-menu
Cet article a été automatiquement traduit de l'anglais pour votre convenance. Si vous souhaitez lire l'article original en anglais, veuillez suivre ce lien.

Deux autres retirés de la liste noire fiscale de l'Union européenne

4 July 2018
Dans sa tentative de répression de l'évasion et de la fraude fiscales, l'Union européenne a inscrit sur la liste noire et «grise» de nombreux pays au cours des deux dernières années. Il avait exprimé sa préoccupation au sujet de plusieurs juridictions. Le 25 mai 2018, deux d'entre eux ont été retirés de la liste noire: Saint Kitts et les Bahamas.

La réduction de la liste noire est une bonne nouvelle pour tous

La liste noire originale a été publiée le 5 décembre 2017, mais les îles des Caraïbes ont été temporairement interrompues. À la fin du mois de mars 2018, les Bahamas et Saint-Kitts (maintenant sur la liste grise), Nevis et les îles Vierges américaines ont été ajoutés. Depuis la récente suppression le 25 mai 2018, les éléments suivants ont été ajoutés à la liste noire: les îles Vierges américaines, les Samoa américaines, Guam, Palau, la Namibie, Trinité-et-Tobago et Palau.

Les Bahamas et Saint Kitts conviennent de la transparence

Le retrait des deux juridictions les plus récentes de la liste noire (officiellement appelée Annexe I) à la «liste grise» (Annexe II) sont les Bahamas, longtemps considérées comme un paradis fiscal pour les Amériques sans impôt sur le revenu, gains en capital ou autre taxes, et l'île des Caraïbes de Saint Kitts. Cela signifie qu'ils ne sont plus «non coopératifs» mais se sont engagés à une réforme fiscale et seront soumis au contrôle de l'Union européenne.

L'actuel président du Conseil de l'Union européenne, également ministre bulgare des finances, s'est félicité de la réduction de la liste de l'annexe I, soulignant l'engagement continu des puissances mondiales à progresser vers une réforme fiscale et une plus grande transparence. Le reste de 2018 verra une surveillance continue pour assurer la conformité.

Qui d'autre est sur la liste grise?

Les Bahamas et Saint-Kitts rejoignent les pays suivants à l'annexe II: Émirats arabes unis et Bahreïn au Moyen-Orient, Tunisie en Afrique du Nord, Corée du Sud et Macao en Extrême-Orient, Panama en Amérique centrale et îles des Caraïbes de Sainte-Lucie, Anguilla , Saint-Kitts-et-Nevis, Antigua-et-Barbuda, Grenade, Dominique et Bahamas, Barbade, Pacifique Iles Marshall et îles Vierges britanniques atlantiques.

Abonnez-vous à notre lettre d’information

Partagez cette nouvelle via:

 

Stars